Paul Michaels, le président de M&M/Mars, est venu chez moi en personne, un chèque à la main, pour me supplier de le laisser commanditer mon site. La vue de tous ces zéros m’a vite convaincue de la justesse de sa cause. Mais avant de placer sa pub sur mon site, j’ai eu un léger remords de conscience.

Moi: Monsieur Michaels, est-ce que c’est vrai ce qu’ils disent, l’OIT et le Département d’État américain?

Paul Michaels: L’OIT?

Moi: Oui oui, vous savez bien, les rapports qui disent que les 284 000 enfants d’Afrique occidentale qui travaillent chez vos producteurs de cacao subissent des conditions assimilables à l’esclavage? J’ai entendu dire que 66% des enfants qui travaillent dans les fermes de Côte d’Ivoire (où vous achetez votre cacao) n’iraient pas à l’école et subiraient des châtiments corporels plutôt cruels. Et ce n’est pas tout: paraîtrait que le revenu de ces pauvres mioches serait de 30$ à 110$ par année…

Paul Michaels: En plus du chèque, voici une caisse de nos délicieux M&M’s…

Moi: Je peux en avoir aux arachides?