J’en ai assez de ce stéthoscope
De ce petit air coincé et professionnel
De cette compassion bidon.

Fouille dans le gros coffre de bois
Qui me sert de table de nuit
Tout y est.

Prends les menottes
Attache-moi à quelque chose
N’importe quoi
La tête du lit, tiens
Tout de suite.

Si je me plains
Si je fais la mauvaise fille
Prends le bâillon
Enfonce-le moi dans la bouche
Attache-le bien serré
Oblige-moi à le porter
Jusqu’à ce que je sois aveuglée de larmes.

Je serai gentille
Je serai obéissante
Sinon, prends le fouet
Corrige-moi si je le mérite
J’apprendrai ma leçon
Je te le jure.

Pourquoi fais-tu tant de manières?
Je te le demande poliment.
Bande-moi les yeux
Que je me perde
Que je m’abandonne

Embrasse-moi
Profondément
Lentement
Je veux sentir ta langue me fouiller
Regarde-moi trembler
Comme une fillette perdue dans la cour des grands

Mets ta main entre mes cuisses
Appuie fermement
Ne vois-tu pas que je brûle?
Tu me veux, non?
Tu me veux nue?
Déshabille-moi!
Arrache mes vêtements!

Je serai ta chose
Je suis ta patiente
Fais de moi ton sujet
Assujettis-moi
Fais-moi vibrer
Fais-moi chavirer
Fais-moi délirer.

Ensuite, je te ferai la même chose
— dans le même ordre
Promis.