— Aie! Non, pas comme ça! Enlève-la et essaie encore, lui dis-je, excédée.

Il était si nerveux qu’il en tremblait. Fougue et inexpérience de la jeunesse…

— Mais j’ai peur de vous faire mal…

— Tu ne me feras pas mal si tu t’y prends correctement. Tu la rentres délicatement, lentement, sans te presser…

Nouvelle tentative hésitante.

— Aie! Écoute, ça ne va pas du tout. Changeons de position. Si on essayait par derrière? Ça sera peut-être plus facile pour toi…

Il acquiesça, soucieux de me plaire. Hélas, toute la bonne volonté du monde ne suffit pas toujours.

— AIE! Ça suffit! Et puis la pause est presque terminée. Donne-moi ça, je m’arrangerai toute seule.

Je repris ma broche et la rangeai dans mon sac pendant qu’il retournait, tout penaud, s’asseoir avec les autres étudiants.