Que faire en ce début de novembre lorsque les copies à corriger s’accumulent et que le cafard automnal lié à la diminution des heures d’ensoleillement ne cesse de progresser ? On se lance à corps perdu dans des projets inutiles qui dilapident son temps précieux pour avoir le soulagement de penser à autre chose.

Dans cet esprit, je vous invite (et quand je dis vous, je pense surtout à Justine Miso qui m’a déja posé une question à ce sujet) à lire l’article intitulé Amour libre que je viens de pondre pour Anarchopedia. Vous allez voir, ça ressemble à un hybride entre de la vulgaire propagande anar et une mauvaise dissertation universitaire.

En ce qui me concerne, j’annule tous mes cours et je retourne me coucher.

[EDIT]

Plus de quarante commentaires… dois-je en déduire que l’anarchie vous intéresse davantage que l’érotisme ?

(Entre nous, ça me surprendrait.)

Quoi qu’il en soit, j’ai également commis pour Anarchopedia quelques biographies d’anars individualistes comme Armand, Han Ryner et Zo d’Axa et je travaille (ha !) sur un article portant sur l’individualisme aristocratique de Nietzsche et Palante. Je tiens d’ailleurs la liste de mes contributions sur ma page d’utilisatrice ; allez la voir si le coeur vous en dit.