Lui: Être conservateur, c’est croire en un ordre transcendant, à un corps de lois naturelles appelé à régir la société ainsi que la conscience des individus.

Moi: Vous savez ce que je pense de la transcendance.

Lui: Et vous êtes profondément dans l’erreur.

Moi: Mais il y a un autre truc qui ne fait pas de sens: vouloir revenir en arrière, dans le passé, et s’y maintenir désespérément. Basculer avant 1789, retourner à la chrétienté médiévale.

Lui: Pas du tout. Vous n’y êtes absolument pas.

Moi: Expliquez-moi, alors.

Lui: Cet ordre transcendant nous a été transmis par la tradition; son ancienneté est gage de vérité. Nous ne voulons pas effacer le 19e et le 20e siècle et faire renaitre le temps des cathédrales, mais faire perpétuer sa vérité, sa justesse, dans le présent. Maintenir ses valeurs, son organisation sociale.

Moi: Perpétuer dans le présent ce que vous considérez comme étant le meilleur du passé, c’est ça?

Lui: C’est ça.

Moi: Dans ce cas, je suis plus conservatrice que vous.

Lui: Tiens donc!

Moi: Oui. Parce que si je me fie à votre logique, je suis une conservatrice du paléolithique.