L’érection est fort semblable à la physique quantique: plus on y réfléchit, plus ça devient difficile.