J’ai rêvé que l’impératrice — l’arcane III du tarot — s’était insinuée dans mon esprit et avait pris le contrôle de mon corps. J’avançais dans le corridor, nue et majestueuse, la main posée sur le pubis comme sur un coussin d’hermine. Arrivée au balcon, parmi les vivats, la liesse, je me suis branlée vigoureusement avec mon sceptre incurvé, aspergeant la foule de cyprine se transformant en papillons mordorés, en étincelles aveuglantes.