Qui «me publie huit fois par année», comme il était indiqué en 5 vertical? Il s’agit bien sûr du magazine FA, fin pourvoyeur de propos vaguement émoustillants pour la femme moderne et contemporaine d’aujourd’hui. Depuis 2008, on y retrouve dans chaque numéro une de mes «Histoires d’oOoh», jadis illustrée par Thierry Labrosse (et maintenant par n’importe qui, du moment où il sait à peu près tenir un prismacolor). La prochaine fois que vous attendrez en ligne près de la caisse à l’épicerie pour acheter votre tofu, ajoutez-le à votre panier, vous passerez un bon moment de lecture humide de retour à la maison.

Toujours est-il que j’ai reçu ce mois-ci quinze solutions, toutes exactes, même s’il y avait deux erreurs dans mes définitions. C’est la preuve – s’il en fallait une – que mon lectorat est composé d’êtres surnaturels aux capacités intellectuelles hors du commun. Didier/Patchy fut le premier à me faire parvenir la sienne et fut donc officiellement adoubé grand dragon pneumatique auxiliaire de l’Ordre lubrique des masturbateurs compulsifs. Puisqu’il avait déjà acheté son exemplaire de Pr0nographe (le ebook qu’il faut avoir lu avant de voir Venise et mourir), il a gracieusement offert son prix à Fabienne, qui avait envoyé sa solution quelques minutes après lui.

Et voici la soluce, pour ceux et celles que ça intéresse.