Je devrais faire le ménage plus souvent. Lasse de provoquer l’explosion d’un nuage de poil de chats chaque fois que je posais mon délicat popotin sur le divan, j’ai pris mon courage à deux mains et l’aspirateur de l’autre (j’ai autant de bras de Kali la noire) et j’ai frotté comme une folle jusqu’à ce que mon salon ne puisse plus spontanément passer à la télé-réalité Hoarders. Ce faisant – ô miracle – je suis tombée sur une clé usb qui s’était glissée entre les coussins et qui y était restée cachée depuis… probablement 2007 et sur laquelle se trouvait Versets de chair, un recueil de petits poèmes en prose que j’ai écrits il y a fort longtemps, quand j’étais jeune, romantique, pleine d’espoir et que je croyais à l’amour. Qu’est-ce qu’on change en quinze ans, hein.

Prenez et téléchargez-la tous, ceci est mon oeuvre de jeunesse, livrée pour vous.