En cette veille de Festivus, j’ai décidé de commencer la distribution des cadeaux. Puisque vous avez tous été sages et méritants tout au long de cette année 2013 à la con, bande de fieffés vicelards et de masturbatrices compulsives, c’est bien la moindre des choses que je vous gâte un peu.

Cette année, votre première étrenne sera la nouvelle version de mes Faits divers, en format pdf pratique et hygiénique. Il s’agit de cent quatre-vingt-cinq nouvelles insolites et invraisemblables (mais rigoureusement authentiques – enfin, presque) tirées de la presse à grand tirage que je me suis fait un malin plaisir de versifier sous vos yeux (quasiment) ébahis. Ceux et celles qui me suivent sur Facebook savent que je suis à l’affût de la niaiserie universelle depuis 2008 et qu’il se passe rarement une semaine sans que quelqu’un, quelque part, inscrive son nom à jamais dans le grand livre de la bêtise humaine.

« Là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie » disait semble-t-il François de Sales, saint patron des journalistes. Et là où il y a de l’hommerie, j’accours toujours au grand galop, histoire qu’on se paie toutes une bonne tranche de lulz.