J’eus la permission de les regarder
Ils laissèrent la porte ouverte
Le plus jeune me tournait le dos

L’autre assis, pantalon aux chevilles
Il lui pompait goulument le dard
Bave en filets gluants au menton

Et moi je me contentais de me branler
Spectatrice conne et coite, quoique…
J’aurais dû m’approcher d’eux

Passer mes doigts dans ses cheveux
Parquer mon cul nu sur le béton glacial
Pour lécher le sien, brûlant

Frotter ma chatte sur ses lèvres
Pour lui faire goûter le suc amer
L’essence même de mon plaisir

Lécher sur sa joue râpeuse les traces
Du plaisir défunt de son amant
Lui demander son prénom, à tout le moins

Mais ils ont fui hilares et repus
Me laissant seule, rouge aux joues
Cuisses inondées, corps incendié