Les professeurs d’université sont si poltrons, pas surprenant qu’ils fassent de bons politiciens.