Explication commode à mon manque d’ambition: j’ai plus souvent la gueule de bois que la langue de bois.