Les véritables fantasmes naissent d’une soif d’imperfection.