Inutile de se leurrer: écrire ne sert à rien, et c’est sûrement pour cela que je m’y consacre avec obstination. Quant au blogue, il ne fait qu’ajouter une dimension supplémentaire à l’inutilité chérie.