Alfred Delvau, Dictionnaire érotique moderne. Paris, Union générale d’Éditions, 1997 (1864)

Tel que promis, voici les définitions telles qu’on les trouve dans le Dictionnaire érotique moderne:

Avoir les talons courts
«Se laisser volontiers renverser sur le dos par un homme: bander facilement pour les porte-queue.»

La bataille de Jésuites
«Se masturber, les jésuites ayant inventé le plaisir solitaire — après Onan.»

Le cliquetage
«Cliqueter une femme, la baiser, faire aller dans son vagin le membre viril comme un cliquet de moulin — avec moins de bruit cependant.»

La cousine de vendange
«Femme que l’on baise sur la table de certains cabarets borgnes, moyennant bouteille et quelque monnaie.»

Écraser ses tomates
«Avoir ses menstrues, dont la couleur est voisine germaine de la pomme d’amour.»

L’oraison jaculatoire
«Darder son aiguillon et lancer son sperme dans le con d’une femme, pendant qu’elle fait sa prière — sur le dos.»

Faire la patte d’araignée
«Passer doucement et habilement les quatre doigts et le pouce sur le membre viril d’un homme, et ses tenants et aboutissants, afin de provoquer une érection qui ne viendrait pas sans cette précaution.»

Le précurseur
«Le médius, qui est le saint Jean-Baptiste de la jouissance, dont le vit est le Christ.»

Le tire-bouchon américain
«C’est la toquade de toutes les grisettes. Elles font asseoir l’homme sur une chaise, mettent son bouchon au vent ; puis, s’asseyant à cheval sur lui en s’appuyant sur le dos de la chaise, elle se font entrer ledit bouchon dans le con tant qu’elles peuvent, tirent, se renforcent dessus, jouissent comme des carpes pâmées et s’en donnent ainsi jusqu’à ce qu’elles soient tout à fait échinées.»

«Retour aux questions ♦ Menu des œuvres ♦ Oeuvre suivante»