Anne Archet: est-ce votre vrai nom?
Bien sûr que non. Ce n’est qu’une preuve supplémentaire de mon amour des mauvais calembours.

Auriez vous d’autres photos de vous, nue si possible?
Oui, mais je les garde pour moi.

Me donnez-vous la permission de traduire et/ou de publier vos textes?
Vous n’avez pas besoin d’attendre ma permission. Faites. Signez-les même de votre nom si ça vous chante. Mais si vous faites du fric en les vendant, attendez-vous à ce que je vienne un jour me servir dans votre frigo, porter vos fringues et squatter votre demeure. Mort à la propriété !

Ne savez vous donc pas que Jésus votre sauveur est mort pour vous?
Je vous en supplie, ne vous acharnez pas sur cette pauvre pécheresse. Laissez-moi me damner en paix.

Vos récits érotiques sont-ils pure fiction, ou sont-ils basés sur des faits vécus?
Voici en exclusivité la composition de mes oeuvrettes:
30% de mensonges éhontés
30% de faits vécus
30% de vérités éternelles
10% de monoglutamate de sodium

Hé! Tu ne serais pas ma prof d’histoire par hasard?
J’espère sincèrement que non!

J’ai entendu dire que vous êtes en réalité un homme…
Pfff, vous êtes drôlement en retard sur les rumeurs. Paraîtrait plutôt que je suis le nom de plume d’un écrivain célèbre et respectable. J’ai aussi entendu dire que je suis une création collective de l’équipe de handball féminin du Cégep Limoilou. On chuchote même Belzébuth m’a vomi par un soir de pleine lune, que je danse à poil chaque vendredi à la Calèche du sexe, que je vends des Chevrolet à Chambly, que je suis un pompier volontaire de Ripon nommé Léo Forget et que je suis la fille naturelle de Jacques Parizeau.

Je suis journaliste et…
Non!

Attendez, ce n’est pas ce que vous croyez. Je suis journaliste et j’aimerais vous rencontrer pour…
Non!

Mais pourquoi ne voulez-vous jamais parler aux journa…
NON! Et je vous préviens: après trois «non», je mords.

Quelle race de chien possédez-vous?
Vous seriez surpris d’apprendre à quel point je me la fait poser, celle-là. Je n’ai pas de chien; je déteste les cabots. Mais j’ai quatre chats: Bonnot, Callemin (dit Raymond-la-Science), Ravachol et Henry. J’avais aussi deux poissons rouges, nommés Héloïse et Abélard, mais Héloïse a mangé Abélard avant de crever d’une indigestion. J’aurais dû leur donner des nom moins prédestinés.

S’lut anne pkoi tu veu pa chater avec moi???? C tu pask tu tape pas assé vite? lol 😛
Apprenez à écrire et on s’en reparle.

Je suis de passage au Québec et je dois absolument vous rencontrer.
J’ai le regret de vous informer que je viens d’entrer au carmel et que je dois jusqu’à nouvel ordre rester cloîtrée.

Je dois remettre une dissertation sur l’anarchisme dans quelques heures et je me demandais si…
Vous ne pensez pas que j’ai assez de travaux à corriger? S’il faut en plus que je rédige les vôtres… Désolée, no deal.

J’ai beau essayer et réessayer de commenter votre blogue, ça ne fonctionne pas. Pourtant, j’y arrivais il n’y a pas si longtemps… pourquoi?
Pour faire une histoire courte, parce que je ne vous aime pas.

Vous ne m’aimez pas! Et pourquoi donc?
Parce que votre commentaire n’a d’autre but que de faire de la pub pour votre site. Parce que vous ne faites qu’insulter les autres lecteurs. Parce que vous utilisez mon système de commentaires comme si c’était votre propre blogue. Parce que la seule critique que vous arrivez à formuler est «Je t’encule sale pouffe de mes deux» ou «trouve-toi une vraie queue plutôt que d’écrire tes conneries pétasse».

Je suis outré(é)! Que faites vous de ma liberté d’expression! Quelle censure odieuse! Ça se dit anarchiste et ça agit comme le dernier des tyrans! Hypocrite!
Je suis anar, pas idiote. Je pratique l’égoïsme stirnérien: si vous me tombez sur les nerfs, je vous expulse. Je ne vous dois strictement rien, à ce que je sache. Si vous avec envie de vous exprimer librement — ce qui comprend m’insulter de la manière qu’il vous plaira — faites comme moi et démarrez un blogue. Je vous promets de ne pas entraver votre liberté d’expression en allant écrire des stupidités dans vos commentaires.

Hot horny girls of the internet free videos just click here they are waiting for your cock just enter your credit card number and ram your meat in their delicious pussies…
Je vote pour l’émasculation des spammeurs. Quelqu’un seconde?

Je suis un homme bien membré de Laval… j’organise une orgie dans mon sous-sol et… je dois me marier avant demain midi pour éviter la déportation… je veux te tartiner la chatte au Nutella… je cherche à initier ma nièce à la bestialité… et caetera, ad nauseam.
Je ne suis pas celle que vous croyez.