Débauche

Il y a 2 articles étiquettés Débauche

Le bar est fermé, tout est sombre et je suis saoule, attachée sur une chaise.

Elle est sur une table, couchée sur le dos, la tête qui pend dans le vide. Un homme qui porte un pantalon beige un peu trop grand pour lui va et vient dans sa bouche, lourd, régulier. Il. Un autre fait vriller sa langue sur son sexe de nacre, lisse et vulnérable. Je regarde s’agiter ses seins lourds, qui contrastent tant avec son ventre creux, ses côtes proéminentes et ses hanches osseuses. Sa lèvre inférieure est fendue, il y a du sang sur sa bouche et son menton, rien de grave — du moins, pour l’instant.

J’ai mal derrière la tête et le con irrité. Mes liens sont si lâches que je pourrais m’en défaire sans effort, mais je joue le jeu et fais semblant d’être à la merci des deux ou trois autres hommes se tiennent dans l’ombre. Tout est calme, il fait très chaud, le plancher craque.

Tout ça nous fera de beaux souvenirs à se raconter lorsque nous serons vieilles — si bien sûr je me rappelle encore de tout cela demain matin.

À la table d’à côté était assis un jeune homme au visage étrangement familier. Pâle, mal rasé, il lança à son camarade en se frottant les tempes: «Tout ce dont je me souviens, c’est qu’il y avait une Chinoise, dans le genre sordide et glauque, en fâcheuse posture.»

Je commençai alors à me rappeler d’où me venaient ma migraine et cette curieuse douleur qui m’assaillait chaque fois que je m’asseyais.